De plus en plus de jeunes décident d’étudier et de travailler à l’étranger à la recherche de nouvelles opportunités. Dans le même temps, on assiste à une prolifération d’agences qui trompent ou escroquent carrément les étudiants.

“Les courtiers en éducation jouent un rôle de plus en plus important dans le secteur des étudiants internationaux”, a déclaré le ministre australien de l’Éducation, Dan Tehan, en dévoilant de nouvelles mesures visant à rendre les opérations du secteur plus transparentes.

La situation en Australie est paradigmatique. Selon les dernières données publiées par son ministère de l’éducation, en 2018, il y avait 693 750 étudiants internationaux payant des frais complets qui ont contribué à l’économie australienne à hauteur de 35,2 milliards de dollars. 75 % des étudiants internationaux ont fait appel à un agent d’éducation pour faciliter leurs études.

Mais la situation est loin d’être idyllique. Selon un autre rapport du gouvernement australien, “les étudiants étrangers dépendent fortement de l’aide des agents d’éducation pour prendre leurs décisions”. Cette dépendance rend les étudiants étrangers vulnérables à la désinformation, à la tromperie et, dans le pire des cas, à l’exploitation par leurs fournisseurs, leurs agents d’éducation et d’autres personnes, comme les employeurs.

Comment repérer un signe de fraude ?

Selon le gouvernement du Canada, il n’est pas toujours facile de repérer une entreprise frauduleuse. Cependant, ils offrent quelques signes à surveiller :

  • Quelqu’un vous demande de l’argent pour avoir accès à un processus de demande ou pour le compléter.
  • Quelqu’un vous demande d’envoyer des documents, des informations personnelles ou des paiements par le biais des médias sociaux.
  • On vous garantit l’entrée au Canada, une somme d’argent importante, un emploi bien rémunéré ou un traitement plus rapide de votre demande.
  • Il y a un sentiment d’urgence et une pression pour agir immédiatement sans recevoir beaucoup d’informations.
  • Le site web ou l’e-mail semble légitime, mais le texte contient des fautes d’orthographe et de grammaire.

Ce qu’il faut prendre en compte lors du choix d’une agence

Pour sa part, le gouvernement australien offre des conseils de base sur le choix d’un agent éducatif, qui peuvent être appliqués à n’importe quel autre pays du monde :

  • Parlez à plus d’un agent : Les établissements d’enseignement ont généralement plus d’un agent pédagogique désigné par pays. Parlez à plusieurs agents et comparez ensuite les informations qu’ils fournissent.
  • Choisissez un agent expérimenté : Choisissez un agent d’éducation expérimenté. Ils sont susceptibles d’avoir une meilleure connaissance du système éducatif, des visas et de la vie dans ce pays.
  • Vérifiez les informations d’identification de l’agent : Assurez-vous que l’agent est autorisé à représenter l’établissement qui vous intéresse. Vous pouvez demander à voir leur lettre de nomination auprès des institutions.
  • Renseignez-vous sur les coûts : Renseignez-vous sur les frais que vous devez payer pour utiliser les services de l’agent.

Comment détecter les entreprises fiables ?

Il existe de nombreuses agences de qualité dont le soutien est visible en un coup d’œil. Par exemple, GrowPro pour l’Australie, le Canada ou la Nouvelle-Zélande ; ou Motivist Japan pour étudier au Japon.

Mais comment détecter les entreprises fiables ? La présence dans plusieurs pays en est un signe. En outre, si elles ont un plus grand nombre d’heures de service à l’étudiant, elles sont des entreprises plus stables.

Il est également nécessaire de prêter attention aux différents départements de l’entreprise. Si la même personne qui vend le cours est celle qui fait la demande de visa et s’occupe de tout, il est clair qu’il s’agit d’une agence sans départements distincts, qui ne dispose donc pas de grandes ressources organisationnelles.

Un autre facteur important est que l’agence dispose de bureaux dans les pays où elle propose des cours, car les gouvernements ont généralement des politiques de contrôle pour aider les étudiants internationaux en cas d’irrégularités. Et si, en plus, elle est située dans différentes villes, c’est le signe qu’il s’agit d’une entreprise présente dans le pays et qu’elle n’est pas intéressée par la vente d’une destination spécifique.

Vous devez également vous demander si une agence offre plus qu’un simple cours. Par exemple, s’il organise des rencontres entre étudiants, s’il organise des initiatives écologiques ou s’il dispose d’un service d’accueil à l’aéroport (pack d’arrivée). Il s’agit de services supplémentaires qui aident grandement l’étudiant à faire ses premiers pas dans un nouveau pays et qui montrent que l’entreprise a un engagement légitime envers ses étudiants.

Enfin et surtout, évitez les remises invraisemblables. C’est un principe qui s’applique à tout type d’escroquerie, et les agents éducatifs ne font pas exception. Quand l’aide est importante, même le saint se méfie.