Prendre une année sabbatique pendant ses études ou après l’obtention de son baccalauréat permet à l’étudiant de prendre du recul et d’affiner son projet professionnel, tout en prenant du temps pour lui. L’année de césure est une pratique répandue dans les pays scandinaves et en Angleterre, mais elle tend également à se démocratiser dans l’hexagone. Les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs encouragent leurs étudiants à prendre une année de césure depuis quelques années déjà, tandis que l’université s’ouvre à cette possibilité depuis peu. S’accorder une pause après le BAC ou pendant ses études possède des bénéfices indéniables, mais reprendre ses études après un long temps d’arrêt demande une bonne dose de préparation et d’organisation.

Les bienfaits d’une année sabbatique

Certains étudiants ressentent parfois le besoin de faire une pause durant leurs études, que ce soit pour souffler un peu, faire le point sur son parcours ou expérimenter de nouvelles choses. Certains lycéens expriment également le souhait de prendre une année sabbatique après le baccalauréat pour se remettre du rythme soutenu de la terminale, mais aussi pour réfléchir sereinement à leur avenir. Prendre une année sabbatique peut permettre de mûrir sa réflexion et de mieux choisir son orientation future. C’est également l’occasion de diversifier ses expériences en séjournant à l’étranger, en acquérant une première expérience professionnelle ou en réalisant un service civique. Des expériences qui pourront être valorisées plus tard sur le CV ou qui pourront apporter un atout original dans les dossiers d’inscription aux grandes écoles ou aux universités.

Bien préparer sa reprise d’études

Si l’objectif est de reprendre ses études au terme de l’année sabbatique, certaines précautions doivent être prises avant même de s’accorder une pause. L’étudiant doit rester vigilant quant aux conditions d’admission des écoles ou universités qu’il vise et devra parfois organiser son année sabbatique en conséquence. Se renseigner en avance sur les modalités d’inscription ou sur le calendrier des épreuves et entretiens est primordial pour ne pas passer à côté des procédures d’inscription. De même, il faudra tenir compte des dates limites d’inscription sur Parcoursup ou des dates limites d’envoi des dossiers de candidature. Si l’étudiant part à l’étranger, il peut monter son dossier avant son départ et confier l’envoi à ses proches. Il mettra ainsi toutes les chances de son côté. D’autres aspects administratifs et logistiques sont également à prévoir, comme les demandes de bourse ou la recherche d’un logement étudiant. Prendre une année sabbatique impose une organisation stricte et rigoureuse en amont si l’on souhaite reprendre ses études en toute sérénité.

Intégrer une filière sélective après une année sabbatique

S’inscrire à l’université après une année sabbatique n’est généralement pas problématique, même s’il peut être difficile de se remettre au travail et de se réadapter aux contraintes scolaires. Pour les filières qui procèdent à une sélection des candidats, les résultats scolaires obtenus au lycée ou les années précédentes sont primordiaux. Mais valoriser l’expérience acquise durant l’année de césure dans sa lettre de motivation peut vraiment faire la différence. L’étudiant doit prouver sa motivation à suivre des études, mais également montrer sa maturité. Il doit également convaincre qu’il est apte à intégrer une filière exigeante. Enfin, il est également possible de passer des concours pour rejoindre certaines formations et certaines écoles, à condition d’avoir organisé son année de pause en conséquence. Il faut notamment faire en sorte de se rendre disponible aux dates des concours. En outre, les épreuves écrites et orales doivent être préparées. Réussir les épreuves d’admission exige d’avoir révisé. Il est possible de suivre des programmes de préparation aux concours durant son année sabbatique, afin d’être prêt pour les épreuves.

Après une année de coupure, la plus grande difficulté est certainement de se remettre dans le bain. En conclusion, même si l’année de césure possède de nombreux avantages, elle exige d’être organisé pour ne pas passer à côté de la formation de ses rêves.