Suite au succès de la première édition, souhaiter traiter d’un sujet particulièrement d’actualité : « désertification médicale, quelles solutions pour demain ? » Le contexte du vieillissement de la population participe à accroître la demande en soins de proximité, du fait de la détérioration de la santé et des contraintes de mobilité qui peuvent survenir avec l’âge.

Or la répartition déjà très inégale de l’offre de soins pourrait s’amplifier dans les prochaines années . Comment assurer à nos concitoyens la possibilité de bien vieillir chez eux ? On le voit, la question ne peut pas être traitée que d’un point de vue médical. Il est fondamental de développer des solutions innovantes sur de nombreuses thématiques : technologies, transports, mobilité, économie…pour contrebalancer au moins partiellement la désertification médicale.

Bien entendu, la question des désert médicaux renvoie à celle, plus large, des fractures territoriales dans la France d’aujourd’hui. En dehors des grandes métropoles, certains territoires cumulent une population âgée et de faibles ressources et souffrent également de la faiblesse des équipements et services publics, de la désindustrialisation ou de la fracture numérique. Le lieu de résidence est d’ailleurs un critère de discrimination prohibé prévu par la loi et dont le Défenseur des droits peut être saisi.